Ocean Cleaner’zh

Ocean Cleaner’zh c’est 3 bretons purs souches : Aurélien, Clément et Jordan, qui se sont lancés dans un défi autour du monde pour la sensibilisation à la protection de l’Environnement.

Passionnés comme nous par la Nature et l’Océan, ils se sont donnés comme mission de Rencontrer les acteurs de la protection de l’Environnement, de Partager ces rencontres pour sensibiliser les gens un maximum et enfin d’Agir concrètement sur le terrain à travers, entre autres des nettoyages de plages. Autant dire que ça nous parle et qu’on aime ça !

La tête bien pleine et les mains dedans, leur projet mérite bien plus qu’un coup d’oeil. On a ainsi pu les rencontrer lors de leur passage en Western Australia, et leur filer un coup de main pour un nettoyage de plage, entre quelques sessions de surf partagées.

L’équipe au complet lors du fameux nettoyage de plage partagé

Témoignage de cette nouvelle génération qui s’engage :

LVaB : « Salut les gars, tout d’abord pouvez-vous nous raconter comment vous en êtes venu à créer votre association Ocean Cleaner’zh ? »

OC’zh : Salut les à tous ! Pour faire simple, à force de parler de protection de l’Environnement et de d’entendre les appels à changer les choses, on avait envie de mettre la main à la pâte et de passer à l’action. Les discussions endiablées sur le sort de notre planète sont fort intéressantes mais ne font pas avancer le problème. Si on ajoute à ça que l’on est tous les 3 passionnés de l’océan (surfeurs et on a presque toujours vécu près de la mer), et des voyages : tu as Ocean Cleaner’zh !

« Cela fait maintenant 4 mois que votre projet à commencer en Australie, entre les nombreuses et très intéressantes rencontres,  laquelle/lesquelles vous a/ont le plus marqué ? »

OC’zh : Une des rencontres qui nous vient immédiatement à l’esprit est celle avec John McGrath, président de la Surfrider Foundation Southcoast. Il nous a littéralement bluffé avec sa personnalité hors norme, pleine d’énergie positive et de passion pour la protection de l’environnement. Sans lui nous n’aurions pu récolter les 200 kilos de déchets de Little Five Rocks et vivre une expérience sans précédent. C’est un homme brillant, inspirant et un véritable aventurier. Il nous a énormément apporté à tous les trois. On pourrait aussi citer Heidi Taylor (Tangaroa Blue Foundation) et Jodi Salmond (Reef Check Australia) et leur énergie ou encore Brad Farmer (Surfrider Foundation) pour sa personnalité exceptionnelle. Globalement toutes nos rencontres ont été uniques et enrichissantes. On commence à prendre conscience de la chance que l’on a. On allait presque oublier François le Mousquetaire, un vrai gaillard très occupé mais qui nous a accordé beaucoup de temps et avec qui on a partagé un bout d’aventure (et une bonne dizaine d’heures à l’eau).

Les éco-aventuriers ! Crédit photo : OC’zh

« Ahah, c’est sur qu’on a passé des bons moments ! Vous êtes également engagés à réduire la pollution marine en organisant des nettoyages de plage, avez-vous rencontré des difficultés particulières pour les mener ? Et comment les gens réagissent-ils quand ils vous voient à la tâche ? »

OC’zh : On a essayé d’en organiser des « officiels » mais le fait de changer constamment d’endroit rend la tache difficile pour rassembler du monde. On préfère les mener par nous même, même si maintenant que nous savons que nous allons rester sur Margaret River pour quelques temps, on va plus communiquer sur nos ramassages.

Les réactions sont souvent positives lorsque les gens nous voient sacs en main. Beaucoup de pouces en l’air et de « Good job mate ». Peu se joignent à notre effort mais nous avons fait de belles rencontres avec des héros locaux qui nettoient leur plage quasi quotidiennement. Des exemples à suivre.

« Quel bilan tirez-vous de vos premiers mois ? Quels retours avez-vous sur vos aventures ? »

OC’zh : Personnellement on en sort grandis et notre vision du monde change petit à petit. On a appris tellement en si peu de temps ! On espère aussi avoir eu un impact positif sur notre famille, amis et « followers » voire avoir influencé certains à s’embarquer dans ce genre d’aventure ! Les retours sont positifs et nous encouragent à continuer, on a même eu des demandes d’emplois !

« L’Australie est la première étape de votre projet, quels sont vos plans pour après ? »

OC’zh : On a quelques soucis pour trouver du travail par ici (l’Australie n’est plus l’Eldorado) et à renouveler le visa de Clément. Ça complique un peu les choses mais nous avons toujours l’Indonésie en tête puis l’Amérique du Sud. Le mode de transport changera pour être toujours plus écologique et on ne sera plus tous les trois mais l’association continuera à perdurer à coup sur !

« Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ? »

Que l’on arrive à sauver la planète ? Plus sérieusement encore plus de rencontres avec des locaux impliqués, du partage, de l’aventure et de l’action !

Merci beaucoup les « collègues » d’avoir répondu à nos questions et pour les bons moments qu’on a passé ensemble ! Débrouillard comme vous êtes, je suis sur que vous arriverez à monter tout les projets que vous avez en tête et que vous continuerez à contribuer à la sensibilisation et à la protection de l’Environnement.

Ce qui est sur c’est qu’on se reverra ! Mais où, c’est plutôt ça l’inconnu 😉

Session de surf parfaite et partagée … Crédit photo : Lyn Serra
… Sans oublier de ramasser 3 déchets ! Crédit photo : OC’zh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *