La saga des abeilles – Chapitre 1

Chapitre 1 : Le règne des abeilles

 

“Les abeilles sont porteuses de vie sur Terre. Préservons-les pour la survie des espèces planétaires.”
Monique Moreau

 

Organisées, autonomes, hiérarchisées, productives… admirables ! Ce sont de tous petits insectes à qui nous devons tellement de choses. Si nous arrivons à un monde sans abeilles, s’ensuit un monde sans plantes, sans fleurs. Plus de fleurs, plus de fruits et légumes. Plus de fruits et légumes, plus de nourriture. Plus de nourriture, plus de vie. Plus de vie, PLUS D’HOMME. Mais qui sont vraiment les abeilles ? Dans ce premier chapitre seront présentés les habitantes de la ruche et le moins prochain vous apprendrez tout sur l’apiculteur et le problème de société actuel qui est la malheureuse disparition des abeilles.

La ruche est le lieu de vie des abeilles. C’est une caisse en bois, composée de cadres où les abeilles bâtissent des rayons en cire. Structurés en alvéoles qui seront le lieu de stockage du miel, du pollen et des larves. Dans la ruche nous trouvons trois genres d’abeilles, la reine, le mâle et les ouvrières.

Carte d’identité de la Reine :

  • Il n’y en a qu’une !
  • Tout part d’un oeuf normal qui sera nourri toute sa vie à la gelée royale (qui permet alors le développement des organes reproducteurs, d’obtenir sa grande taille et de vivre 3 à 5 ans.)
  • But premier: tuer toutes les autres prétendantes au titre royal !
  • But second: la fécondation. Elle sort de la ruche pour s’affairer au vol nuptial. Elle émet des phéromones qui attirent tous les mâles (les faux bourdons) aux alentours, qui s’empressent alors de la courser. Les premiers qui la rattrapent vont la féconder. La reine n’est fécondée qu’une seule fois, par plusieurs mâles, pour toute sa vie !
  • But ultime: pondre, jusqu’à 2000 oeufs par jour !

 

Carte d’identité du mâle, le faux-bourdon :

  • C’est une grosse abeille, plus poilue. Mais il est différent du gros bourdon, très poilu rayé jaune et blanc.
  • Il ne butine pas et se fait nourrir par les abeilles, en gros il flâne dans la ruche.
  • But ultime de sa vie: féconder la reine. Malheureusement pour lui, soit meurt après l’accouplement, qui est trop violent pour lui, soit il est chassé de la ruche par les abeilles car il n’a plus d’utilité.

 

Carte d’identité de la travailleuse, l’abeille ouvrière :

  • Noire, marron, orange mais jamais jaune et noire, ca c’est la guêpe !
  • Sa naissance prend 21 jours, 3 jours passés en tant qu’oeuf, 6 jours en tant que larve, au début nourrit à la gelée royale puis avec une bouillie de miel et pollen. Ensuite elle arrive au stade de nymphe et sort de son alvéole.
  • Les abeilles nées en été vivent 5 à 6 semaines mais si elles naissent en début d’automne elle passeront tout l’hiver en hivernage et mourront au printemps.
  • Dès sa naissance, l’abeille travaille. Chaque abeilles va passer par différents métiers, selon son âge:
  1. Ménage de la ruche, elle peut aussi la ventiler ou la réchauffer en battant des ailes.
  2. Nourrice, d’abord elle va nourrir les larves les plus âgées avec la bouillie miel-pollen puis les larves les plus jeunes avec la gelée royale, qu’elle fabrique. Des glandes se développent dans sa tête et vont sécrétées la gelée royale, riche en lipides, glucides vitamines et acides aminées.
  3. Bâtisseuse, les glandes précédentes s’atrophient pour laisser place à de nouvelles dans l’abdomen: les glandes cirières, pour la cire. Des petites écailles de cire vont sortir, elles vont se les transmettre d’abeilles en abeilles pour les coller au fur et à mesure et construire les rayons.
  4. Gardienne, les abeilles vont se poster à l’entrée de la ruche et ne laisser passer que leur frères et soeurs. Elles se reconnaissent à l’aide de phéromones, odeur laisser par la reine lors de la ponte. Pour défendre leur ruche, elles piquent les intrus. Mais attention, lorsqu’une abeille pique l’Homme, notre peau est trop dure pour elle, son dard reste accroché et elle meurt en se déchirant l’abdomen. Alors qu’en piquant un autre insecte, son dard ne reste pas accroché et elle peut continuer sa vie.
  5. Butineuse, ce travail va l’épuiser l’abeille jusqu’à sa mort. Les abeilles prennent alors leur envol à l’assaut des fleurs qui n’attendent qu’elles. Dans une fleur, l’abeille récupère 2 choses: le nectar et le pollen. Le nectar est un liquide sécrété par les fleurs, elles le transforment chimiquement puis le stock dans les alvéoles à la ruche. Quand il atteint 30% d’eau, on parle alors de miel ! Blanc, or, brunâtre, liquide ou solide ils sont tous issus de nectar mais selon les fleurs, les propriétés chimiques et physiques varient. Et oui, le miel c’ tout simplement du nectar recracher, avaler, recracher par les abeilles ! Ensuite, sur les fleurs, l’abeille récupère le pollen. Elle le stock en petite pelote sur ces pattes arrières mais beaucoup de pollen s’accroche également à tout ses poils et retombera sur d’autre fleurs. Voilà comment elles pollinisent les fleurs ! Les abeilles récupèrent également de la sève sur certains bourgeons, la mélange à un peu de salive et ca devient de la propolis. Une substance pâteuse brunâtre qui fait des miracles: antiseptique, antivirale, anesthésiante, parfaite pour soigner un mal de gorge ! Lors d’intrusions de gros animaux type souris, elles la tuent et ensuite la recouvrent de propolis, comme si elles la momifiaient, pour proteger la ruche des infections, bactéries. Les egyptiens s’en sont inspirés pour les rituels de momification.

 

Gelée royale, miel, cire, propolis autant de produits miraculeux que l’on s’est empressé d’utiliser dès l’antiquité !

Chapitre 2 au prochain épisode !

Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *