Pourquoi existe-il des mascarets?

 Les mascarets. Phénomènes aujourd’hui bien connus des surfeurs, ils ont longtemps été une frayeur pour les pécheurs et les habitants des bords de fleuves. Il semblerait d’ailleurs, que Léopoldine, la fille de Victore Hugo se soit fait emporter dans la Seine par un mascaret. Triste sort. Cependant, l’histoire nous laisse entendre qu’il y avait des mascarets dans la Seine (la petite voix me dit jusqu’en 1960) . Chose dorénavant impossible vu le nombre de modifications du cours d’eau tels que les endiguements ou les dragages de plus en plus profonds pour laisser passer des navires, de plus en plus gros…

Petit mascaret… en petit comité – FlickR

Un mascaret est un phénomène naturel qui se produit lors des pleines et nouvelles lunes, c’est-à-dire durant les grandes marées. Pour être plus précis  il y a deux mascarets par jour, à chaque marée montante. En revanche, ils ne sont pas tous perceptibles. Pour qu’ils soient réellement visibles et surtout surfable, il faut un coefficient supérieur à 100.  L’onde de la marée montante rentre et s’engouffre dans les estuaires en créant une surélévation du niveau du fleuve. Cela forme une vague qui remonte le courant de l’estuaire. La hauteur et la puissance de cette vague (plutôt série de vagues) varient selon le coefficient de marée, le débit du fleuve et la topographie du lieu. D’ailleurs, pour info, les vagues qui suivent la première onde, s’appellent les “éteules”.

Pour l’heure, environ 80 mascarets ont été découvert dans le monde mais l’histoire ne référence pas ceux qui ont été surfé. Si tu as l’âme vaguabonde comme certains d’entre nous,  certainement que d’autres restent à découvrir 😉

En France, le plus connu est celui de la Dordogne (allez voir sur le site de la commune de Vayres, vous n’avez peut-être pas les horaires de bus, mais vous avez les horaires des mascarets). Hé oui, comme les heures de marées peuvent être connues des années à l’avance, il en est de même pour les mascarets.

Une onde de mascaret se déplace aux alentours de 20km/h et peut parfois atteindre plus de 3m, comme sur le mascaret Chinois à Hangzhou ( vidéo dans les liens plus bas).

Il faut savoir que moins il y a de fond et plus il ralentit, et donc, plus long sera le surf héhé. À Vayres, la vague peut atteindre 1m36 – soit 3m pour un Marseillais, 0.50m pour Francky, Nath et Jéjé-.

Si vous voulez surfer un mascaret, on vous conseille de bien vous renseigner sur le lieu de départ du spot, le lieu de sortie (et oui, la vague peut déferler sur plusieurs kilomètres de long, alors autant avoir un chauffeur à l’arrivée). Regardez également le débit du fleuve. Prenez une grande planche ou un kayak. Ne surfez pas près des rives (glissements de terrain possibles, arbres, pierres, etc). Pour se faire plaisir, il faut rester prudent 😉

Allez pour finir en vendant du rêve à tout amateur de glisse. En baie de Fundy, Canada, deux surfeurs ont surfé le mascaret de Petitcodiac sur…29kms… Tous à vos longboards 😉

 

Jéjé

 

Références:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mascaret

https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/terre-mascaret-3825/

http://www.mairie-vayres.fr/Le-Port-de-Saint-Pardon,83

https://www.youtube.com/watch?time_continue=49&v=cAGABdvv5u8&feature=emb_logo

Les horaires du mascaret de Vayres: http://www.mairie-vayres.fr/IMG/pdf/mascaret_2019.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *