L’équipe

Diplômés en océanographie, en géologie, en génie civil, en environnement … nous avons décidé de nous lancer dans un projet qui nous tient à coeur.

Bien que passionnés par nos études, nous pensons que la préservation de l’Environnement passe par l’information et la sensibilisation du grand public aux problèmes environnementaux mais également aux solutions que chacun d’entre nous peut appliquer au quotidien. 

Cet aspect de diffusion de connaissances étant absent dans nos études, une prise de recul s’imposait alors naturellement, nous permettant ainsi de développer personnellement un projet qui nous tient à coeur : la création de notre association  Les vagues à bonds.

 

-La communauté ‘Les vagues à bonds’ –

 

Jenna Balaguer, présidente et fondatrice.

Je m’intéresse actuellement de près aux communautés phytoplanctoniques en milieu polaire en lien avec le changement climatique en effectuant ma thèse au bord de la mer Baltique en Allemagne.  La pratique de sports outdoor tels que le snowboard, la randonnée, le windsurf, la plongée et l’escalade ont développé chez moi la passion pour l’océan et la nature. Je suis décidée à m’engager pour le reste de ma vie pour la protection de l’environnement. Cela passe par l’action, la transmission et la passion et ce sont les fondements de notre projet.


François Thoral, trésorier et fondateur.

Je suis diplômé du Master d’océanographie spécialité biologie et écologie marine de Marseille et je suis actuellement en vadrouille en Nouvelle-Zélande où je cherche un projet de thèse. L’océan et l’Environnement plus généralement sont pour moi une source d’épanouissement et de plaisir, que ça soit au travers de mes études, de sports aquatiques ou tout simplement en profitant de sa vue. Ils m’apparaissent également fascinants et mystérieux, surtout vus avec un oeil scientifique. Ce projet est l’occasion pour moi de partager ce qui me passionne, de susciter l’intérêt et l’étonnement pour les sciences environnementales avec comme but ultime : la sensibilisation à la protection de l’Environnement.


Julia Gaudefroy, secrétaire et chasseuse de cailloux.

Il paraît qu’il faut toujours un géologue dans le groupe … C’est Julia qui le dit. Sa  passion pour les cailloux en tous genre est bien réelle, et bien que souvent incomprise chez les vagues à bonds, elle nous en apprend beaucoup. Si vous cherchez Julia, elle se promène dans les montagnes de Nouvelle-Zélande avec son couteau, sa fiole de génép’ et sa loupe! 


Anna Righi, vice secrétaire et ananas des océans.

Océanographe de formation, Anna a pris la route il y a maintenant 2 ans vers les Terres océaniennes. Sa passion pour l’océan et son vegan power font d’elle une vagabonde hors pair. Mais va t’elle revenir un jour ? En attendant, Ananas nous envoie toujours de sa contrée lointaine ses dernières trouvailles en matière de bouquins, articles et astuces en tous genres.


Andréa Constantin, membre, contributeur et briécolo.

Diplômé en 2016 d’un bachelor en génie civil spécialisé dans l’éco-construction au Danemark (Horsens). La construction bioclimatique est un moyen pour Andréa de participer au développement durable et à la protection de l’environnement. Bien que passionné par ce domaine, il a ensuite pris le large pour l’Australie, puis maintenant installé en Nouvelle-Zélande. Surfeur et plongeur, l’océan est pour lui un précieux cadeau qu’il doit protéger.


Jérôme Pham-Tan, membre, contributeur et raconteur d’anecdotes .

Presque déjà 27 grandes marées d’équinoxe au compteur et toujours cet amour inconditionnel pour la mer et la nature. Ma passion pour la mer me vient de tout petit, transmis par mes parents qui m’ont emmené dès mon plus jeune âge, passer mes vacances en Bretagne. Et oui, un amoureux de la mer qui a grandit entre les champs de betteraves et les vignes à champagne. Passionné par l’océan, sa fragilité et sa complexité, je suis partis, une fois le Oh grand bac en poche, faire mes études en liens et près de la mer. Calais, puis Marseille et enfin La Rochelle m’ont emmené à avoir un master dans l’aménagement et la protection des  littoraux. Je suis la personne de la bande qui à toujours une petite anecdote à raconter, un “truc inutile” à savoir et des histoires sous le coude. Pour ne pas faillir à ma réputation, je vais essayer de vous apprendre quelques faits surprenants en relation avec la mer. 
Bonne lecture, prenez soin de vous, et prenez soin du milieu qui vous entoure.


Nathan Ropers, membre, contributeur et surfeur engagé.

Géographe de formation, j’ai quitté la banlieue parisienne et sa frénésie pour m’impliquer dans la préservation des littoraux et de l’océan ! Ma passion pour ces milieux me vient d’un père « surfeur » et d’un grand-père à la fois pêcheur et naturaliste ! C’est eux qui m’ont appris à choyer cet environnement riche et fragile. Après avoir sillonné les plages normandes j’ai un coup de cœur pour la Rochelle.  C’est là que j’obtiens mon master, malgré quelques absences… L’appel de la vague est plus fort que tout n’est-ce pas ? Aujourd’hui, je suis engagé comme « Chargé de mission Estran » à l’association IODDE sur l’Ile d’Oléron. Une île fabuleuse et qui concentre tout ce qu’un passionné de nature, de surf et de pêche peut espérer ! Mon métier consiste à sensibiliser différents publics, dont les pêcheurs à pied, à la préservation de l’environnement et des usages traditionnels de l’île. L’estran est maintenant mon domaine. Il regorge de merveilles pour l’œil et le palais soyez-en sûrs ! J’aurai bien du plaisir à vous en parler !